Maxi-Joint


LE JOINT VOUS ASSURANT 
UNE ETANCHEITE TOTALE ( Breveté )

Le MAXI-JOINT fait office de:

– JOINT DE PREFISSURATION

– JOINT D’ETANCHEITE – et de JOINT DE DILATATION

Le MAXI-JOINT convient pour toutes les chapes et dalles de 45 Ă  180 mm de hauteur. Le MAXI-JOINT doit ĂŞtre installĂ© immĂ©diatement après que le bĂ©ton ait Ă©tĂ© coulĂ© et Ă©tendu. La première opĂ©ration consiste Ă  tirer une ligne au cordeau dans le bĂ©ton frais

Dans le cas où le béton serait très dense, enfoncer la barre à rainer, avec des mouvements de va-et-vient, dans le béton fraîchement coulé.



Retirer la barre Ă  rainer.

Cette opĂ©ration divise l’agrĂ©gat suivant une ligne et permet au MAXI-JOINT d’être plus facilement insĂ©rĂ©.

Avec un mouvement de va-et-vient, insĂ©rer le MAXI-JOINT dans l’empreinte faite dans le bĂ©ton frais jusqu’à ce que la partie supĂ©rieure dĂ©tachable du joint soit au ras du bĂ©ton.

2 SOLUTIONS S’OFFRENT ALORS A L’UTILISATEUR.

– Soit il laisse le joint tel quel (c’est-à-dire sans détacher sa partie supérieure)

Dans les cas où une étanchéité totale n’est pas utile, cette solution est tout-à-fait adéquate car le joint restera toujours bien en place, sans risque de détachement de sa partie supérieure.

– Soit il détache la partie supérieure du joint, une fois la prise de béton faite.

Pour ce faire, il s’aidera d’un outil pointu, genre tournevis, qu’il introduira dans la “coiffe” supérieure pour la détacher de sa semelle.

Une fois la rupture de la “coiffe” amorcée, celle-ci se décollera facilement sur toute sa longueur.

Si l’on opte pour le détachement de la partie supérieure, on remplira le vide ainsi créé par un mastic.

Une fois l’opération terminée, on aura un joint parfaitement étanche, obtenu à un coût bien moindre que par la méthode du joint scié et techniquement supérieur car mis en place avant le retrait du béton.